#13 – Descente au cœur du Grand Canyon & Williams


Ce matin, le soleil s’est levé sans nous. On n’a pas eu le courage de se lever vers 4h pour y assister… Ce n’est qu’à 5h qu’on émerge. Nous avons découvert le Grand Canyon d’en haut hier, aujourd’hui ce sera de l’intérieur avec le « Bright Angel Trail ». Cette rando descend au fin fond du canyon mais nous souhaitons nous arrêter avant, au niveau de « Plateau Point », ce qui est déjà pas mal. Voyez plutôt :

Illustration de grandcanyon.org

Après 45 minutes de descente, nous arrivons au premier point de repos, « Mile-and-a-Half Resthouse ». Nous y faisons une pause 30 minutes pendant laquelle nous observons des randonneurs qui ont passé la nuit au fond du canyon remonter avec tout leur attirail. A leur tête, on voit qu’ils sont épuisés. On aperçoit également un « bigorn sheep » qui profite tranquillement d’un peu de verdure.

 On hésite à continuer jusqu’au prochain point de repos. En effet, la descente est très raide et semée d’embûches et on se dit que la remontée ne doit pas être une partie de plaisir. En plus, c’est un vrai four, même en cette heure matinale. Finalement, c’est la raison qui l’emporte sur le cœur. On retentera l’aventure une autre fois, quand on sera en meilleure forme.

On est heureux de notre choix au moment de la remontée qui est particulièrement difficile. A un moment, on croise un groupe de touristes sur des ânes. C’est sûr que c’est plus facile avec ce mode de transport !

 On finit par regagner le haut du canyon à 8h45 après 2h d’interminable remontée.

On se balade ensuite autour du canyon pendant un peu plus de 2h en empruntant les navettes qui mènent aux différents points de vue.

 Vers 11h, on décide de rejoindre notre étape du soir, la jolie petite ville de Williams. Le Grand Canyon est notre dernier parc du voyage, ça sent la fin. C’est non sans un brin de nostalgie qu’on le quitte.

Après un petit pique-nique dans un bois le long de la route, on commence par faire le check-in à l’hôtel.

La chambre n’est pas encore prête alors on flâne dans Williams. Ambiance Route 66. Panneaux, déco, boutiques de souvenirs… Tout ici nous rappelle qu’on se trouve dans une ville traversée par la route mythique.

 C’est également le point de départ du train qui se rend au Grand Canyon.

 On s’arrête au Dairy Queen Store pour déguster un bon milkshake pour ma part et une énorme glace pour Sylvain.

 Vers 17h, on retourne à l’hôtel se reposer un peu. C’est un Motel 6 à la déco plutôt moderne, ce qui nous change un peu du côté vieillot habituellement rencontré.

 Un dépliant du parc animalier du coin nous fait de l’œil. C’est encore ouvert, allez, on y va ! Il s’agit du parc Bearizona (admirez le magnifique jeu de mots :mrgreen: ) dans lequel on croise des animaux d’Amérique comme des ours bruns, des loups, des bisons, des bobcats…

D’habitude, on n’est pas très zoo. Voir de pauvres animaux enfermés dans des cages minuscules et s’ennuyer à mourir nous fait un peu mal au cœur. Mais dans ce parc, c’est différent. La première partie est un circuit en voiture où les animaux sont en totale liberté, les espèces étant réparties par zones. Ainsi, on peut voir un gros nounours ou un loup passer tout prêt du véhicule avec un regard qui en dit long sur leurs intentions…  :mrgreen: C’est très impressionnant. Par mesure de sécurité, il est interdit d’ouvrir les fenêtres du véhicule lorsque l’on se trouve au niveau de ce type d’animaux. Faute d’avoir rencontré un ours à Yosemite, nous voilà servis !

 La deuxième partie du parc se fait à pied. Les animaux y sont en semi-liberté, c’est-à-dire qu’à la place de cages on trouve des fossés qui délimitent leur espace (grand espace d’ailleurs). Quelques clôtures tout de même à certains endroits. Quant aux paons et autres bestioles à plumes, ils se promènent où bon leur semble. On a adoré observer longuement les oursons, plein de malice, grimper maladroitement aux arbres, se chamailler… Trop mignons ! Difficile de s’en aller ! Je vide la batterie de mon appareil photo en les filmant. Mais le parc ferme alors il faut partir.

 Il est 19h, nos estomacs se réveillent. En sortant, Sylvain n’hésite pas à se servir dans la réserve de miel d’un gros nounours… Heureusement que celui-ci est partageur ! 😉

 Plus sérieusement, on se prend des pizzas au Pizza Hut du coin dans lequel on croise une famille de vrais cowboys. Bottes, chapeau, chemise à carreau. Même les plus jeunes ont la panoplie complète. Yiiiiiiha !

On s’endort ensuite rapidement après une journée de belles découvertes où le planning habituellement chargé a laissé place à un peu d’improvisation.

Lire la suite →


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

2 commentaires sur “#13 – Descente au cœur du Grand Canyon & Williams