Floride #2 – À la découverte des Everglades !


Pour ce premier jour de vacances, nous sommes debout à 7h, avant même que notre réveil ne sonne. C’est plus tôt que lorsque l’on travaille, cherchez la logique du mot « vacances » ! On va dire que le terme « voyage » est plus approprié ! 😉

On prend notre petit-déjeuner qu’on trouve plutôt bien fourni : gaufres, toasts, œufs, céréales, fruits frais, yaourts, muffins anglais et mini-muffins aux myrtilles à tomber ! Et puis les boissons que l’on trouve habituellement dans les hôtels américains : jus d’orange, jus de pomme, café, thé, chocolat chaud, lait. On se régale !

 Au programme de la journée : les Everglades. Nous sommes à 1h de route de Buffalo Tiger’s, le prestataire que nous avons choisi pour faire un tour en airboat (pour ceux qui ne le savent pas, c’est un bateau aéroglisseur, vous savez, comme dans la série « Les Experts : Miami »). Le business est géré par les indiens Miccosukee. La route pour s’y rendre est en travaux et sans notre cher GPS, nous nous perdons un peu. Nous avons pourtant une carte Google Maps qui nous indique les bonnes directions mais certaines routes ne sont pas clairement indiquées. Nous nous rendons compte un peu tard que nous avons raté la bifurcation que nous devions prendre. Au final, nous arrivons à Buffalo Tiger’s à 11h15 au lieu de 9h initialement prévu. Heureusement que notre réservation n’a pas d’heure précise !

 Nous avons de la chance, il n’y a pas grand monde sur place et nous pouvons embarquer dans 45 minutes. Juste le temps de préparer les appareils photo, la GoPro, de se tartiner de crème solaire et d’appliquer un spray anti-moustiques. Notre pilote s’appelle Fabian. Il est très sympa et nous autorise à l’appeler Fab, Fabian ou Fabiano, à notre convenance ! Avant même d’embarquer, il nous montre tout son talent en attirant un crocodile ou alligator (c’est « caïman » pareil… :mrgreen: ) nageant tout près et en le faisant monter sur le ponton, à seulement quelques centimètres de nous. Il est très à l’aise avec lui : il le caresse, met sa main autour de sa gueule, lui donne du pain. On voit qu’il a l’habitude de manipuler ce genre de bestioles, ce qui est rassurant. Il a tout de même un couteau accroché à la ceinture, sait-on jamais… On est très impressionné de voir un crocodile d’aussi près, sans vitre ou cage pour nous séparer.

 Puis nous partons pour un tour de 45 minutes au milieu de cette mer d’herbe. On approche plusieurs fois les crocodiles plus ou moins gros ainsi que différentes espèces d’oiseaux. Il suffit que Fabian fasse une sorte de claquement avec sa langue pour qu’ils viennent près de nous. Nous sommes admiratifs. Il nous apprend plein de choses sur ces animaux.

 Les 45 minutes passent à une allure folle. Avant de rentrer, on s’arrête sur une mini-île aménagée de pontons en bois. Il s’agit d’un ancien village indien. Des ratons laveurs vivent ici mais nous ne les verront pas car le niveau de l’eau est particulièrement haut, seuls les pontons sont accessibles. C’est dommage !

 Une fois la balade terminée, on s’installe dans un joli petit coin pour pique-niquer. Ça tombe bien, la route que nous devons prendre est bouchonnée à cause d’un accident. Le temps de manger et le bouchon a disparu.

 Direction ensuite la partie Sud du parc qui propose quelques randos sympas à faire. Les véhicules accidentés sont toujours sur place, encastrés dans la glissière de sécurité qui bloque la route. La police nous fait dévier sur une digue composée de deux pistes un peu abîmées. Pratique pour les gros 4×4 mais un peu limite pour nous avec notre petite Chevrolet. En y allant tranquillement, ça passe ! Le véhicule devant nous est décoré d’un autocollant au message plutôt original :

« Dans 9 cas sur 10, des voix dans ma tête disent d’appuyer sur la gâchette »

On commence par l’Anhinga Trail, une boucle de 1.3km qui porte ce nom en raison de l’oiseau qui vit ici : l’Anhinga.

Mais l’on croise également d’autres espèces d’oiseaux au cours de cette jolie promenade.

 On tombe même sur un individu qui aime apparemment se faire dorer la pilule près des passants.

 Il ne bouge pas d’un poil mais méfiance !

On reprend ensuite la voiture pour rejoindre une deuxième rando : Pa-hay-okee Overlook. Il s’agit d’une courte promenade de 0.3km menant à un point d’observation de la prairie de marne d’eau douce des Everglades.

 On poursuit avec le Mahogany Hammock Trail serpentant au milieu d’une jungle tropicale.

 Enfin, on termine avec West Lake à travers la forêt de mangrove. Le clou du spectacle : une vue sublime sur le lac mis en valeur par la luminosité de fin de journée.

 Il est 18h, la nuit ne va pas tarder à tomber. Sur la route du retour, on stresse un peu. En effet, on veut goûter au fameux milkshake de « Robert is Here » à 45 minutes de là, voire plus avec les travaux, et la boutique ferme à 19h. De plus, le réservoir d’essence est sur la réserve et il n’y a pas de station service avant ce magasin… Finalement, tout se passe bien : on arrive juste à temps pour le milkshake (saveur Key Lime ou citron vert pour les non anglophones, un délice !) et pour l’essence. Ouf ! Un seul milkshake suffit pour nous deux tellement il est énorme.

 Vu l’heure, il fait office de dessert avant le plat. On remet 10$ d’essence dans la voiture ce qui remplit les 3/4 du réservoir. Notre loueur a de la chance de nous avoir comme clients, il sera largement gagnant demain midi lorsqu’on la rendra car on ne va plus rouler beaucoup d’ici-là… Bref, on file au Walmart près de l’hôtel s’acheter deux plats surgelés à 1$ chaque (pas cher et pas mauvais !) que l’on réchauffe et mange dans la chambre avant de tomber de sommeil.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>