Floride #5 – Universal Orlando Resort


Nous voilà arrivés au moment que nous attendions avec impatience : une semaine entière à nous éclater dans les parcs d’attractions de Floride! C’est l’objet principal de notre venue ici et on compte bien en profiter. Faut dire que la Floride, c’est le paradis des parcs d’attractions. On en trouve un très grand nombre et pour tous les goûts.

On démarre cette sympathique semaine par 2 jours dans les parcs du groupe Universal : Universal’s Islands of Adventure et Universal Studios. Nous avons déjà visité le second à Los Angeles mais celui d’Orlando comporte quelques attractions différentes alors on ne va pas s’en priver !

Un détail auquel je n’avais pas pensé en choisissant la période de notre voyage, c’est qu’en mars, aux USA, c’est le Spring Break, ces vacances scolaires pendant lesquelles les étudiants font la fête et s’organisent de petits trips. Et devinez où ils aiment particulièrement aller ? Dans les parcs de Floride évidemment ! Alors, pour assurer le coup, comme les parcs Universal nous tiennent particulièrement à cœur, nous avions acheté des « Express Passes » pour une des deux journées.  Ces pass nous permettent de couper la file d’attente ordinaire une fois par attraction en empruntant une file spécialement dédiée qui diminue très fortement le temps d’attente. Et c’est aujourd’hui que nous allons les utiliser.

9h. On entre dans Universal’s Islands of Adventure. On sait déjà que l’énorme montagne russe The Incredible Hulk Coaster est fermée pour rénovation (indiqué sur le site internet). Nous sommes très déçus mais il y a tellement d’attractions à sensations ici que nous n’avons pas le temps de nous lamenter sur notre sort.

Du coup, comme beaucoup, on court vers la zone thématique Harry Potter. On commence par Dragon Challenge car il n’y a pas d’attente. C’est un duel de montagnes russes inversées. On tente d’emmener la GoPro mais un peu plus loin dans la file il y a un portique magnétique qui ne manque pas de se déclencher. En effet, il est interdit d’apporter des objets personnels dans les gros manèges, on doit les déposer dans un casier qu’on peut ouvrir uniquement avec notre empreinte digitale.

Après quelques loopings, on décide de rejoindre directement Universal Studios car l’attraction majeure du coin, Harry Potter and the Forbidden Journey, a déjà une très longue file d’attente, nous y reviendrons plus tard. D’autant plus que les pass ne sont pas utilisables pour cette attraction, tout comme pour sa consœur Harry Potter and the Escape from Gringotts dans le parc voisin.

On monte donc à bord du Poudlard Express, le train sorti tout droit de l’univers d’Harry Potter qui relie les 2 parcs entre eux. Durant le trajet, les fenêtres deviennent des écrans qui nous immergent dans le monde du fameux sorcier.

Une fois du côté d’Universal Studios, on se fait un petit tour de Revenge of the Mummy ainsi que Transformers, les 2 attractions qu’on avait adoré à Los Angeles. On enchaîne avec le rigolo cinéma 4D de Shrek, également présent à Los Angeles, puis avec les spectaculaires effets spéciaux de Terminator 2: 3-D. Avant de faire une petite pause-déjeuner, on file dans Men in Black, un dark ride interactif très réussi dans lequel on doit éliminer le plus de méchants extra-terrestres possible à l’aide de notre pistolet intergalactique (même genre que Buzz l’éclair à Disney, pour ceux qui connaissent). On s’est bien amusé là-dedans, d’autant plus que certains virages rapides procurent de belles sensations.

Une fois notre bon et équilibré repas englouti (pizza/soda… xD), on rejoint E.T. Adventure situé tout près. Pas de sensations fortes ici car il s’agit d’une attraction pour enfants, mais un joli voyage à vélo dans les étoiles en compagnie de notre cher extra-terrestre. E.T. téléphone maison !

Puis, c’est parti pour un tour de Hollywood Rip Ride Rockit, un grand huit extérieur filant à toute vitesse, musique dans les oreilles. Heureusement que nous avons les pass car faut croire que la file d’attente ne diminue jamais (1h d’attente est le minimum que l’on ait vu). Le petit côté sympa, c’est que chacun peut choisir le morceau qu’il veut écouter pendant le ride. L’adrénaline est présente dès le début avec une montée à la verticale.

Retour ensuite à Islands of Adventure, à pied cette fois. Une petite chute libre depuis le haut de la tour du Doctor Dooms (pas sensationnel !) puis direction The Amazing Adventures of Spider-Man. C’est le même genre d’attraction que Transformers (parcours scénique 3D dans un simulateur), tout aussi magnifiquement réalisée.

On va ensuite se mouiller un peu beaucoup dans Popeye & Bluto’s Bilge-Rat Barges et dans Dudley Do-Right’s Ripsaw Falls. Ce dernier possède une énorme descente finale !

Quitte à être trempé, autant aller tout de suite à Jurassic Park River Adventure. Les décors sont différents de ceux de l’attraction du même nom à Los Angeles, mais la descente est la même. Toujours aussi amusant et humide !

On retourne ensuite du côté d’Harry Potter où on se refait un tour décoiffant de Dragon Challenge après s’être fait bercé par la montagne russe pour enfants Flight of the Hippogriff.

Puis on rend visite au Cat in the Hat avec un petit parcours enfantin aux très beaux décors.

C’est l’heure du goûter ! Des churros et une limonade pour presque 8$, gloups ! Universal fait payer sa notoriété. Les billets d’entrée ne sont pas donnés non plus mais je trouve que ce n’est pas exagéré au vu de la qualité des attractions.

Allez, il est temps d’aller tester le fameux Harry Potter and the Forbidden Journey qui se situe dans le château de Poudlard. La file d’attente est longue car c’est l’une des attractions phares du parc mais tellement magnifique qu’on ne voit pas le temps passer. Bon, un petit peu quand même lorsqu’une panne technique survient, surtout qu’il fait super chaud et humide. Mais peu importe, l’attente vaut le coup car l’attraction est vraiment sublime. On vole au-dessus de Poudlard en compagnie d’Harry, Ron et Hermione, on participe à un match de quidditch, on visite des décors plus effrayants comme la forêt interdite… On se retrouve en immersion totale grâce aux écrans qui occupent tout notre champ de vision et aux décors reconstitués. Le bras articulé sur lequel on se trouve permet d’avoir vraiment la sensation de voler sur un balai et nous met plusieurs fois la tête en bas. Bref, que du bonheur ! On ressort de là sourire aux lèvres, la musique du film dans la tête.

On n’a pas envie de quitter tout de suite ce monde magique alors on emprunte une nouvelle fois le Poudlard Express pour rejoindre la banque de Gringotts se trouvant dans la zone Harry Potter d’Universal Studios. Une autre attraction phare sur le thème d’Harry Potter s’y trouve : Harry Potter and the Escape from Gringotts. 45 minutes d’attente : c’est peu pour cette attraction alors let’s go ! Un énorme dragon se trouve sur le toit et crache du feu de temps en temps. On pénètre dans le hall de la banque qui est grandiose et très bien reconstitué : colonnes de marbres, immense lustre de cristal et gobelins animés qu’on jurerait réels.

La file d’attente est ici aussi bien thématisée, ce qui est vraiment appréciable en cas de longue attente. Munis de nos lunettes 3D, on prend place dans un wagon qui nous entraîne dans les sous-sols caverneux de la banque. Encore une fois, on est en immersion totale. On en prend plein les yeux à coups d’effets spéciaux et de 3D réussis. On bénéficie même de quelques sensations fortes de type montagnes russes sur une petite portion du parcours scénique. Encore une excellente attraction !

On va ensuite retrouver notre momie préférée puis on se dirige vers The Simpsons Ride et Despicable Me Minion Mayhem, des simulateurs 4D qu’on a déjà eu l’occasion de tester à Universal Studios Hollywood.

Déjà 22h ! Il est temps d’y aller, les parcs vont fermer leurs portes. Ça fait quand même 13h qu’on est là ! 13h qui sont passées à une allure folle! Nos « Express Passes » nous ont permis de faire toutes les attractions des 2 parcs en une seule journée (mis à part celles pour les tout-petits interdites aux adultes et Storm Force Accelatron, un manège de type « tasses qui tournent » que nous n’aimons pas). En plein Spring Break, c’est plutôt pas mal ! Demain, on va pouvoir refaire nos attractions préférées et observer de plus près les magnifiques décors.

Avant de rentrer à l’hôtel, on s’arrête dans un 7-Eleven pour acheter notre repas du soir : salade pour moi et burgers/soda pour Sylvain pour moins de 12$ : ça change des tarifs d’Universal !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>