Floride #8 – Busch Gardens Tampa


Aujourd’hui, on quitte un peu Orlando pour nous rendre du côté de Tampa, à environ 1h30 de route vers l’Ouest.

Là, se trouve Busch Gardens, un parc un peu différent des autres puisqu’il abrite non seulement des manèges à sensation, mais également des animaux.

Avant toute chose, il faut savoir qu’il est strictement interdit d’apporter sa propre nourriture (seules les bouteilles d’eau sont autorisées). Par ailleurs, évitez de venir avec un sac ou des objets trop grands pour tenir dans une poche fermée car ils ne sont pas autorisés dans les attractions (et ne peuvent être laissés sur le quai). Ils doivent obligatoirement être laissés dans des casiers payants à chaque tour. C’est pour cette raison que les photos de cet article ne sont pas de très bonne qualité, n’ayant sur nous que la GoPro et un smartphone moyen de gamme.

Après cet aparté, revenons à nos moutons ! En parlant de moutons, on adore les animaux. Mais les voir en cage, ce n’est pas trop notre truc, pas du tout même. Ici, certains jouissent de grands espaces en liberté tandis que d’autres sont dans des enclos bien aménagés qui reproduisent leur habitat naturel. Un hic tout de même : certains sont situés à proximité des manèges et ont donc les bruits de ceux-ci toute la journée dans les oreilles. À part ce détail, ils sont plutôt pas mal lotis. Il y a pire comme lieu de vie (mais il y a mieux aussi 😛 ). Par ailleurs, les enclos sont bien étudiés pour que les visiteurs puissent approcher les animaux de près.

Mais nous sommes surtout là pour les attractions. Qu’est-ce que ça donne de ce côté-là ? Eh bien, il y en a peu mais ce sont quasiment toutes des roller coasters de bonne qualité.

On commence la journée par deux tours de Kumba, un long et puissant roller coaster parfaitement intégré dans la végétation, ce qui empêche d’anticiper le circuit et crée donc des effets de surprise.

(crédit photo : site officiel Busch Gardens Tampa)

Une des montagnes russes, Cheetah Hunt, est fermée alors on se rabat sur Congo River Rapids. Rien de bien exceptionnel ici, c’est un parcours classique en bouée sur une rivière dont on ressort plus ou moins trempé en fonction de la chance que l’on a. Pour ma part, j’ai le don de choisir la place qui mouille le plus à chaque fois, ce qui fait bien rire Sylvain ! À faire uniquement si on souhaite se rafraichir.

(crédit photo : site officiel Busch Gardens Tampa)

Après avoir observé les tigres, on grimpe à bord du SandSerpent, un petit manège familial constitué de virages secs et rapides. Ce n’est pas le roller coaster du siècle mais les quelques sensations de vitesse le rendent assez fun.

(crédit photo SandSerpent : coastergallery.com)

Puis on embarque sur The Phoenix, une attraction du genre galion pirate mais qui finit par faire un tour complet et vous met donc la tête à l’envers !

(crédit photo : negative-g.com)

On décide ensuite de prendre de l’altitude avec Falcon’s Fury, une tour de chute libre de 100m de haut qui a la particularité d’avoir des sièges qui s’inclinent à 90° durant la chute, histoire de regarder le vide en face quoi… Génial !

(crédit photo : site officiel Busch Gardens Tampa)

On enchaine avec deux tours de Montu, un roller coaster inversé (suspendu et non posé sur les rails) long et intense. En plus, il est superbement thématisé.

(crédit photo : site officiel Busch Gardens Tampa)

Il est l’heure de manger un petit peu. On s’assoit au Zagora Cafe et le temps d’avaler notre repas qui nous coûte près de 28$, on en profite pour faire sécher nos chaussettes trempées depuis notre passage dans Congo River Rapids… Gare à nos assiettes car tout près, un drôle d’énergumène rode…

Après avoir mangé, on va faire un petit coucou aux perroquets perchés sur un arbre, aux kangourous qui se dorent au soleil pendant que leurs bébés profitent de l’ombre, aux flamants roses dont la position de sommeil – en équilibre sur une patte et le cou recroquevillé autour de leur corps – nous étonne toujours et aux différentes espèces d’oiseaux dans la volière.

On entend soudain une petite voix lointaine qui nous semble familière. Mais oui, c’est bien elle : l’adrénaline nous appelle ! Elle nous attend à bord de SheiKra, un roller coaster avec une belle descente en chute libre qui nous offre un magnifique airtime (vous savez, cette sensation d’impesanteur, ou gravité négative, lorsque les fesses décollent du siège et que l’on a l’impression de flotter dans les airs). On adore tellement cette sensation qu’on le fait trois fois de suite !

Ça y est, on a fait le tour des attractions et Cheetah Hunt est toujours fermé. On est déçu car il a l’air tellement bien. Tant pis, on grimpe à bord du Skyride, le téléphérique qui traverse le parc. Tranquillement installés dans notre nacelle, on jouit d’une vue sur tous les manèges. On passe même tout près de Cheetah Hunt. On entend des cris qui se rapprochent. Et là, juste devant nous, on voit un train passer sur le circuit de Cheetah Hunt et il y a des gens dedans. Il est enfin ouvert ! On est en pleine extase, il nous tarde de le tester !

On attend impatiemment que notre trajet se termine puis on court faire la file d’attente. Parce que, forcément, il y a foule. L’attraction est très sympa. Elle file à toute vitesse et comporte une série de virages sympathiques qu’on ne voit pas souvent dans les roller coasters. C’est dommage, la foule nous dissuade de faire un second tour.

Avant de partir, on observe un peu les animaux que l’on n’a pas encore vus : lions, girafes, éléphants, suricates, singes miniatures (je ne me rappelle plus de leur petit nom…) et hippopotame. Ce dernier nous fascine, c’est la première fois qu’on le voit nager sous l’eau avec ses mignonnes petites papattes. Il semble avoir la belle vie : il se désaltère tranquillement sous la cascade au milieu de ses amis les petits poissons, ce qui nous permet d’apercevoir ses énooormes dents !

En conclusion, c’est un très bon parc qui a su combiner sensations fortes et dépaysement. Petit point négatif : les attractions manquent un peu de thématisation. Mais disons que la végétation luxuriante du parc, avec notamment de magnifiques buissons taillés en différentes formes, compense ce point.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>