#5 – Tioga Road, Bodie & Death Valley


Après un réveil matinal, on emprunte la Tioga Road pour rejoindre la ville fantôme de Bodie puis la vallée de la mort. Cette route qui traverse le parc de Yosemite d’Ouest en Est est fermée une bonne partie de l’année pour cause de chutes de neige (généralement de novembre/décembre à mai/juin). Fort heureusement, elle est ouverte lors de notre passage, ce qui nous évite un long détour. On constate qu’il reste encore un peu de neige dans les hauteurs.

On s’arrête d’abord à Olmsted Point. Nous n’avons pas prévu d’emprunter le sentier de randonnée alors on reste observer la vue depuis le parking tout en terminant tranquillement notre petit-déjeuner.

On reprend ensuite la Tioga Road en direction de Tenaya Lake.

Le lac est magnifique. J’opte pour un petit bain de pieds glacé qui me fait un bien fou. L’endroit est tellement calme, on y passerait bien une journée entière.

Mais l’heure tourne et Bodie nous attend.

En chemin, on passe devant les vastes prairies de Tuolumne Meadows. Un petit arrêt photos et on repart.

Ainsi prend fin la Tioga Road. C’est une route vraiment splendide à l’image de Yosemite, mêlant roches, lacs, prairies et connifères. Mais pas le temps d’être nostalgique, un autre beau paysage s’offre à nous, le Mono Lake, que nous longeons.

A un moment, on tombe sur une route en travaux et un feu rouge nous fait patienter une bonne quinzaine de minutes (d’où l’intérêt de sur-évaluer les temps de route indiqués sur Google Maps lors de la préparation du voyage). On finit par redémarrer et on atteint Bodie un peu avant 9h30. Malgré l’heure, il fait déjà très chaud.

Bodie est une des villes fantômes de l’Ouest américain, vestige de la conquête de l’Ouest et de la ruée vers l’or. On se retrouve au milieu de vieux bâtiments, abandonnés suite à plusieurs incendies, qui peinent à tenir debout pour certains. Un sacré bon dans le temps ! Une ambiance spéciale règne ici, d’autant plus qu’il n’y a pas grand monde à cette heure-ci…

Après avoir déambulé une petite heure dans cette ville hors du temps, nous reprenons la route en direction de Death Valley, la « vallée de la mort ». Elle tient son nom de l’époque de la ruée vers l’or où des chercheurs d’or se perdirent lors d’une expédition et périrent dans la vallée sous l’intense chaleur. Faut dire que c’est l’endroit le plus aride des États-Unis, dépassant bien souvent les 40°C à l’ombre en été (sachant qu’il n’y a presque pas d’ombre…).

La vallée étant immense, on a sélectionné quelques points de vue. On commence par Mesquite Flat Sand Dunes. Ce sont des dunes de sables formées par l’érosion des roches. Si vous êtes cinéphiles, sachez que certaines scènes du film Star Wars ont été tournées ici.

On sort de la voiture et là, c’est le choc ! Un vent plus que chaud nous souffle au visage ! Gros contraste avec la température de la voiture ! Pourtant, le ciel est couvert et il ne fait « que » 104°F, soit 40°C. Je n’ose pas imaginer en plein soleil… On peut même apercevoir au loin des mini tornades de sable…

Nous restons une petite demi-heure dans ce désert. J’apprécie la chaleur du sable sur mes pieds nus, un peu moins les grains dans les yeux… On ne s’éloigne pas trop car la marche y est fatiguante.

On reprend ensuite la voiture en direction de Badwater. La longue route désertique est vallonnée, on se croirait dans des montagnes russes.

Un coyote, puis un peu plus tard un deuxième, traversent la route à toute allure devant nous. Les paysages sont très secs, excepté à Furnace Creek où l’hôtel est une oasis au milieu du désert…

Après le désert de sable, nous passons au désert de sel. Badwater est le point le plus bas de l’Amérique du Nord avec une altitude de 86 mètres en-dessous du niveau de la mer. Du sel s’étend à perte de vue…

Direction ensuite Devil’s Golf Course, le « terrain de golf du diable », où, comme son nom l’indique, seul le diable pourrait jouer au golf à cause des formations irrégulières de sel et de boue séchée.

Le diable a dû jouer un peu trop car la boue est plus présente que le sel ! D’après la pancarte, on est censé voir ça…

Mais nous, ce qu’on voit, c’est plutôt ça…

C’est tout de suite moins classe ! Mais c’est pas grave, c’est quand même très impressionnant.

On emprunte ensuite une petite piste à sens unique nommée Artist’s Drive qui nous mène à notre prochain point de vue : Artist’s Palette. Les roches y sont chargées de métaux (fer, mica et manganèse) qui leur donnent de belles couleurs.

Il se fait déjà 18h. On décide d’aller faire un tour du côté de Golden Canyon qui se trouve sur notre route à la place de Dante’s View qui est bien plus loin. On fait le début de la rando histoire de voir à quoi ressemble ce « canyon d’or » qui porte effectivement bien son nom.

On y reste un petit quart d’heure avant de faire demi-tour. On récupère la voiture (au passage, on engloutit notre réserve d’eau et on revit en mettant la clim…) et on rejoint Zabriskie Point. On fournit un dernier petit effort pour atteindre le point de vue car il se trouve en haut d’une côte. Mais le jeu en vaut largement la chandelle. Un paysage lunaire s’offre à nous…

La journée se finit en beauté avec ce point de vue exceptionnel. La vallée de la mort est un parc que l’on a beaucoup apprécié de par la diversité et la beauté de ses paysages. Et nous n’en avons vu qu’une partie !

Ce soir, nous dormons à Beatty, une petite ville non loin de là. La gérante de El Portal Motel est plus qu’accueillante. Elle nous raconte l’histoire de son motel familial, nous donne des conseils sur les restaurants du coin, les stations services, les visites, etc… C’est l’accueil le plus chaleureux de notre voyage.

Lire la suite →


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

2 commentaires sur “#5 – Tioga Road, Bodie & Death Valley

    • Claire et Sylvain Auteur du billet

      Je suis entrain de sélectionner les photos de la sixième journée, je vais essayer de faire le récit en début de semaine mais je ne promets rien :-)